Technologie de recherche

Le duo Microsoft–Yahoo! prêt à en découdre avec Google

Le duo Microsoft–Yahoo! prêt à en découdre avec GoogleBourse : Yahoo! et Google chutent, Microsoft stagne Suite à l’annonce de l’accord entre Yahoo! et Microsoft, l’action de Yahoo! a dégringolé de près de 10% à Wall Street, tandis que Microsoft enregistre une très légère hausse, mais une hausse tout de même, car non seulement Microsoft reste globalement seul maître du jeu, mais surtout Yahoo!. Les décideurs de la Bourse semblent partager cette analyse assez simple.

En outre, et contrairement à ce qui avait été «révélé par des sources proches du dossier», aucune contrepartie en espces sonnantes et trébuchante n’a été mentionnée en faveur de Yahoo!. Cependant, des revenus garantis en temps de crise et dans une situation difficile sont les bienvenus. Surtout lorsqu’on a rejeté une offre de près de 47,5 milliards de dollars. 47,5 milliards de dollars !!! Avec cet accord, Microsoft est certain d’accroître l’audience de son tout nouveau moteur de recherche Bing, ainsi que ses propres parts de marché. Par ailleurs, Yahoo! a, effectivement, prévu un bonus de 500 millions de dollars sur son chiffre d’affaires annuel, mais seulement dans les deux ans après le démarrage de l’accord. Et la Bourse américaine ne connaît ou ne préfère que le court terme, que le très court terme, lorsqu’il s’agit de valeur Internet. Bref, les analystes financiers perçoivent essentiellement le risque et un ROI (retour sur investissement) bien trop long à leur goût.

Un logiciel espion infiltre les BlackBerry d’Etilasat
Un spyware «déguisé» en mise à jour a infiltré les BlackBerry de milliers d’Emiratis en début de mois. Les usagers, furieux de voir leurs dossiers personnels fouillés, se détournent d’Etilasat, l’opérateur mobile en cause. «C’est une violation flagrante des libertés individuelles», a lancé Lubna Abdulaziz, une banquière de Dubai, au micro de France 24 la semaine dernière. Ce n’est pas la seule outrée (car il y a 145 000 autres personnes aux Emirats arabes unis (selon Etilasat) à avoir téléchargé début juillet sur leur téléphone une «mise à jour» de la compagnie Etilasat. Il s’agissait, en réalité, d’un spyware (un logiciel espion). Alertés par la faible charge de la batterie de leur appareil après la mise à jour, les usagers en colère se sont tournés vers leur opérateur. Sécurité et confidentialité mises à mal avec les mobiles ?
Avec cette affaire, la sécurité et la confidentialité des données présentes sur les téléphones portables reviennent sur le devant de la scène. Face à la fureur des «malheureux» détenteurs de l’objet incriminé, la société canadienne Research in Motion (RIM), fabriquant les BlackBerry, et la compagnie de télécommunications Etilasat ont été sommées de s’expliquer. Le 17 juillet dernier, RIM niait ainsi avoir produit cette nouvelle application «non autorisée» et, pour preuve de sa bonne foi, indiquait aux usagers les démarches à suivre pour s’en débarrasser. Etilasat, de son côté, reconnaissait le 15 juillet que «la mise à jour était nécessaire pour l’amélioration du service» mais sans indiquer pour quelle raison elle avait encouragé ses clients à télécharger cette application.

Microsoft et Yahoo! contre Google
Microsoft et Yahoo! devraient annoncer la finalisation de leur partenariat dans les heures à venir. Yahoo! utiliserait Bing de Microsoft pour gérer ses pages, et Yahoo! commercialiserait sa publicité et des mots clés sur Bing. Microsoft aurait-elle, enfin, convaincu Yahoo! que seule l’union sacrée pouvait contrebalancer la toute-puissance de Google ? Et, surtout, de lui prendre des parts de marché publicitaire ? Selon l’institut Comscore, Google détenait 65% de parts de marché de la recherche sur Internet, en juin 2009, contre 19,6 % pour Yahoo! et 8,4 % pour Microsoft. En revanche, il ne s’agira pas d’un rachat, mais bien d’un partenariat selon lequel les pages du moteur de recherche de Yahoo! seraient gérées par la technologie du moteur Bing de Microsoft, selon diverses sources (AllThingsDigital, Associated Press, Wall Street Journal…). Autant d’économiser en R&D, un investissement de plus en plus conséquent pour rivaliser face à Google. De son côté, Yahoo! commercialiserait la publicité sur ses pages et les mots clés sur Bing. Dans un premier temps (deux ans selon AllThingsDigital), Microsoft reverserait 110% des recettes publicitaires générées sur Yahoo!, puis par la suite 90%.
Microsoft deviendrait, ainsi, le second acteur des moteurs de recherche sur Internet.

Black Hat 2009 : Microsoft propose de nouvelles solutions de sécurité
Lors de la Black Hat 2009, Microsoft a dévoilé de nouvelles initiatives qui permettront de traiter de façon globale la problématique liée aux mises à jour de sécurité. Pour rappel, le Black Hat 2009 a été l’occasion pour Microsoft de faire le point sur les travaux réalisés dans le domaine de la sécurité. Nous sommes revenus sur ces annonces avec Andrew Cushman, directeur Security Response and Outreach, Microsoft Security Response Center (MSRC), Trustworthy Computing Group, Microsoft (ouf!). «Lors de la BlackHat 2008, nous avions lancé les programmes Microsoft Active Protections Program [MAPP], Microsoft Exploitability Index et Microsoft Vulnerability Research [MSVR], avec pour objectif d’aider les acteurs de l’industrie des logiciels à mieux travailler ensemble. Cette année, le rapport “Building a Safer, More Trusted Internet through Information Sharing” fait un point complet sur ces programmes», précise Andrew Cushman. Le programme MAPP a permis de fédérer une cinquantaine d’acteurs autour du domaine de la sécurité. Des méthodes de travail communes permettent à ces compagnies de mieux collaborer, et, donc, de travailler plus efficacement à la résolution des failles de sécurité. L’apport de Microsoft consiste à appuyer la définition de processus unifiés. «The Devil is in the detail», a commenté –non sans malice– Andrew Cushman.

Accord Yahoo!-Microsoft : ombre et lumière
C’est, désormais, officiel : Yahoo! et Microsoft s’associent dans le domaine de la recherche en ligne et de la publicité. L’accord, valable dix ans, comporte différents volets ayant des implications technologiques ou business. Les deux partenaires se sont répartis les tâches, même s’il existe des zones d’ombre sur le périmètre exact de leurs champs d’intervention respectifs. Ils doivent maintenant prouver qu’ils sont capables de titiller le leader Google.
Sur le front technologique, la supériorité de Microsoft avec son nouveau moteur Bing.com semble acquise. Du moins par rapport à Yahoo!. Car, la firme de Redmond va acquérir une licence exclusive des technologies fondamentales de Yahoo! dans le domaine de la recherche pour les intégrer dans le back-office de ses propres plates-formes de search (donc, sur Bing.com). Yahoo va implémenter dans sa galaxie de sites Internet les algorithmes du moteur de recherche Bing.com. A priori, la marque Bing ne devrait pas entraîner la destitution de la marque Yahoo ! Search, mais cela reste à confirmer.

Windows 7 RTM est devenue la proie des pirates
Pas de répit pour Windows 7 RTM déjà piratée. Selon Gizmodo.fr, la version Windows 7 RTM Ultimate a été crackée en utilisant une clé produit OEM Lenovo. La clé et le certificat OEM ont été extraits de fichiers .wim de Win 7 Ultimate. Cette fois, le crack fonctionne apparemment avec les versions Ultimate en 32 bits et 64 bits et peut être implémenté sur des machines HP, Dell et MSI en plus des Lenovo. Une petite manipulation au niveau du BIOS sera aussi nécessaire pour faire croire à l’OS que vous utilisez une machine OEM.
Le piratage est devenu «un grand classique» qui accompagne tout lancement d’un nouvel OS de Microsoft. Fin 2008, à peine dévoilée aux développeurs, une version prébêta de Windows 7 s’était retrouvée sur les réseaux P2P. Mais Microsoft pourrait avoir sa revanche lors de la sortie commerciale de Windows 7 dans le monde (prévue le 22 octobre). Il pourrait modifier les clés de validation de Windows Genuine Advantage (programme d’authentification des versions Windows) et détecter les versions pirates.
En attendant, l’opération officielle de préréservation de boîtiers Windows 7 lancée par Microsoft se poursuit jusqu’au 14 août.

IPhone 3G S : le cryptage des données est loin d’être parfait
Selon Jonathan Zdziarski, un expert hacker, le nouveau système de chiffrement des données de l’iPhone 3G S est inefficace. Un véritable danger pour les entreprises…
Il faut rappeler que le succès rencontré par la nouvelle génération d’iPhone, l’iPhone 3G S, lancé en grande pompe, le 19 juin dernier, n’a pas empêché quelques déconvenues. Pour rassurer les professionnels et augmenter son utilisation dans le monde de l’entreprise, Apple avait affirmé que l’iPhone 3G S intégrait, désormais, un système de cryptage performant capable de protéger efficacement les données personnelles sauvegardées sur le terminal.
Malheureusement, cette affirmation n’a pas été prise au pied de la lettre par tous les aficionados du smartphone vedette d’Apple. En effet, selon le magazine en ligne Wired, spécialisé dans la high-tech, un chercheur scientifique et occasionnel hacker, prénommé Jonathan Zdziarski, a réussi à extraire et à copier facilement des données de son iPhone à son ordinateur sans avoir besoin d’utiliser son code PIN ou un système de mots de passe. Toutes les données transmises (e-mails, contacts, contenus des SMS, notes, mots de passe) sont, ensuite, consultables sur l’ordinateur sans difficulté. Fort de cette expérience qui a nécessité peu de moyens, Jonathan Zdziarski tance vertement les prétendues technologies de chiffrement sécurisées utilisées par Apple dans son iPhone 3G S. «Je crois que nous autres développeurs n’avons encore jamais vu un système de cryptage aussi pauvre», affirme le hacker dans des propos rapportés par Wired. Selon lui, il est aussi facile pour des pirates d’accéder à des informations confidentielles à partir du nouveau iPhone 3G S que depuis les précédentes moutures comme l’iPhone 3G, qui ne dispose pas de système de cryptage.Ainsi, on peut avancer que, tant qu’Apple n’aura pas perfectionné son système de chiffrement de données sur son Iphone 3GS, les entreprises vont certainement le rejeter.

Latribune-online

Agenda

July 2020
M T W T F S S
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2