Affaire du petit Farid D. enlevé et assassiné à Tirmitine

 Les trois kidnappeurs écroués par le tribunal de Tizi Ouzou

LIBERTÉ 21/11/2007

La Gendarmerie nationale annonce, dans un communiqué transmis à la rédaction, avoir arrêté, le 17 novembre dernier, 3 individus pour “enlèvement, séquestration et assassinat” dont a été victime l’enfant Farid D., âgé de 4 ans, disparu il y a une quinzaine de jours, près du domicile familial au village Izaânouthène, à Tirmitine, daïra de Draâ Ben Khedda) Présentées le lendemain devant le procureur de la République près le tribunal de Tizi Ouzou, ces trois personnes ont été écrouées.

Cette arrestation fait “suite à une plainte déposée par le père pour enlèvement de son fils par des individus qui ont exigé une rançon de 1 500 000 dinars”, précise encore le communiqué de la Gendarmerie nationale. En effet, les investigations des darkis “ont conduit à l’arrestation des auteurs présumés et la découverte du corps sans vie de la victime au fond d’un puits au village Ighil-Ouguemoune de la même commune”, ajoute la même source. Rappelons que cette tragique affaire remonte au 7 novembre dernier. Ce jour-là, le garçonnet avait disparu près du foyer familial vers 13h pour ne plus donner signe de vie. Aussitôt l’alerte donnée, les membres de la famille, secondés par les villageois, avaient enclenché des recherches ciblant les sous-bois et les maquis environnants, sans résultat. L’on se souvient qu’un avis de recherches ainsi que le signalement de l’enfant disparu ont été diffusés par sa famille dans l’espoir de récolter des témoignages pouvant aider à retrouver le petit Farid. Onze jours après cette disparition, le corps inanimé de l’enfant a été retrouvé donc au fond d’un puits dans la même commune et transféré vers la morgue du centre hospitalo-universitaire Nedir-Mohamed pour autopsie.

Cette nouvelle macabre avait plongé toute la région dans la consternation et l’émoi. À Tizi Ouzou, les conjectures et les spéculations vont encore bon train tant les gens s’étonnent que l’on s’en prenne à un petit enfant innocent, si la demande de rançon vient à être prouvée lors du procès des suspects arrêtés. Bien qu’elle paraisse crapuleuse, cette affaire n’en a pas moins rappelé les divers et innombrables épisodes criminels faits de kidnappings, rapts et rançonnements visant notamment les patrons de la région. Autant d’affaires que l’on avait attribuées à la subversion islamiste. Mais que la petite et grande criminalité s’y soient mises n’étonnerait personne.
 

par A. B./Rédaction de Liberte

Agenda

October 2020
M T W T F S S
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1